Historique

Historique

L’Aumônerie catholique malagasy en France,
Une Communauté de dialogue pastoral et missionnaire,

L’aumônerie catholique fut érigée pour répondre à un besoin pastoral, celui d’accueillir et d’accompagner spirituellement, moralement et assurer au besoin une assistance économique aux malagasy de France, militaires d’abord, étudiants ensuite, dans les différents moments de leur vie.

L’aumônerie qui a été créé à Paris d’abord, a jailli de ce souci d’accompagner spirituellement la communauté malagasy de Paris d’abord. Cette structure a permis certainement de célébrer la messe en malagasy et de donner une formation catéchètique.

L’ANCMF (Aumônerie Nationale des Catholiques Malagasy de France) constitue aujourd’hui, un des piliers de la représentation des malgaches au sein de la diaspora en France. C’est une aumônerie vivante, portée par les 30 communautés qui la compose.

La communauté catholique a une double mission à remplir : la fidélité à la tradition de l’Eglise universelle et la fidélité aux valeurs traditionnelles malagasy, fondées sur la solidarité, le fihavanana, l’hospitalité…la famille.

BREF RAPPEL HISTORIQUE

1917/18 -1945 – Aumônerie Militaire 
La première Aumônerie catholique malgache en France est née pendant la Première guerre mondiale. “Le Père Charbonnet, jésuite, assura le service de l’Aumônerie auprès des différentes Unités Malgaches. Apprendre le Catéchisme, consoler leurs peines, admettre les catéchumènes au baptême, faire les examens de Première Communion, entendre les confessions en malgache”.

1931

Le Cardinal Archevêque de Paris, Mgr Verdier, reçoit les soldats malgaches dans l’Église du pavillon des Missions, lors de l’exposition coloniale à Paris.

1945-1974 – Aumônerie des Etudiants 

Jusqu’en 1951, on distinguait, à Madagascar, un enseignement malgache et un enseignement de type métropolitain. La loi du 12 novembre 1951 a pour objectif de porter, l’enseignement malgache au niveau de l’autre. L’enseignement supérieur prend forme à Antananarivo. Plusieurs centaines d’étudiants poursuivent leur formation en France et entrent dans les écoles supérieures de la Métropole.

1950 – L’Aumônerie des étudiants catholiques d’Outre-Mer, fondée en 1950 par la Délégation Apostolique de Dakar, était sise au 6, rue Thibaud, 75014 Paris.
Père Joseph Michel, un missionnaire spiritain, fut nommé Aumônier général, assisté par deux prêtres collaborateurs dont un Malagasy qui s’occupait de la Paroisse malagasy de Paris (étudiants et non étudiants).

1950 – Dans sa session de mars, l’Assemblée des Cardinaux et des Archevêques de France (A.C.A.) donnait son agrément à la fondation de l’Aumônerie Générale.
Depuis, l’Aumônerie a été doublée du Service Social Catholique d’Outre-Mer.

1954 Paroisse Malgache à Paris

1954 – Le Père Armand Razafindratandra, prêtre du diocèse d’Antananarivo, étudiant à l’Institut Catholique, était nommé premier Aumônier de la Paroisse Malgache de Paris. Il est actuellement Cardinal Archevêque d’Antananarivo. Puis d’autres aumôniers se sont succédés.

1973 – Le Père André Randriantsalama, dernier Aumônier Malgache des étudiants à Paris.
1974 – Aumônerie Malgache –
Les événements politiques de Mai 1972 à Madagascar ont eu des répercussions dans la vie des étudiants malgaches en France.   Certains, découragés, préfèrent rester et s’établir en France. Peu à peu, l’Aumônerie a perdu sa spécificité étudiante. Les familles se forment. L’Épiscopat malgache a cessé de nommer un aumônier parmi les prêtres en études à Paris. Malgré tout, quelques anciens missionnaires de Madagascar assurent la continuité.

1981 – Arrive le Père. Michel Peltereau-Villeneuve, aumônier national
Création de l’Aumônerie Nationale Malagasy en France

2005 – Le Père. Giustino Bethaz, en plus de ses fonctions dans Olombaovao assure l’interim de l’aumônier national.

2007– Le Père Alphonse Zafimahakoko a.a. est nommé aumônier national.

 

HISTORIQUE DES ZAIKA

Année Lieux Thèmes
1 1984 Bordeaux Finoana sy andraikitra
2 1985 Paris Finoana sy fandrosoana
3 1986 Nancy Finoana arahin’asa
4 1987 Nantes Antso sy andraikitry ny lahika
5 1988 Marmande Ny Fivavahana sady lovan-drazantsika no fanomezan’ i Kristy
6 1989 Matzenheim Ny fanarenam-pirenena
7 1990 Le Breuil S’évangéliser pour évangéliser
8 1991 Paris Kristy mpanavotra sy mpampihavana: vavolombelon’izany aho
9 1992 Le Breuil Adidy sy andraikitry ny katolika aty an-dafy manoloana ny zava- misy iainan’ny firenena
10 1993 Paray

le Monial

Eo amin’ny fiainana an-davandro, mihaino sy hamafiso ny finoana mba hiverenan’ny fanantenana
11 1994 Redon Izay manolotra an-kafaliana no sitrak’Andriamanitra
12 1996 Toulouse Ny maha-malagasy sy ny maha kristianina eo anatrehan’ny adim-piainana
13 1998 Brive la Gaillarde Fiangonana miara-mizotra entanin’ny Fanahy Masina
2000 Rome I Kristy : taloha, ankehitriny, mandrakizay
14 2001 Bordeaux Manasa sy miantso antsika i Kristy
15 2003 St Laurent sur Sèvre Jésus et le développement
16 2005 St Laurent sur Sèvre Je suis Malgache ! je suis Chrétien et toi où en est tu ?
17 2007 Notre Dame du Laus Ny Fianakaviana: Ny hazo no vanon-ko lakana ny tany naniriany no tsara
18 2010 Paray le Monial Témoins de l’Espérance Catholique malagasy de France  : «  Debout ! Resplendis car voici ta lumière »  Is 60, 1a.
19 2012 Dijon Qu’à tu fais de ton frère? – Diaconia 2013
20 2015 Notre Dame de la Salette « Prier avec Marie »

L’Aumônerie Nationale malagasy c’est aussi les « JEUNES ». En alternance avec le ZAIKA Be (Congrès national), un ZAIKA Kely, Congrès des Jeunes a lieu tous les deux ans. Les Jeunes catholiques malagasy disposent d’une stucture intégrée à celle de l’ANCMF par le biais d’un Bureau national dirigé par un Coordonnateur et disposant de relais régionaux.

 ZAIKAN ‘ NY TANORA

Année Lieux Thèmes
1 1997 Bordeaux 1er Zaika Tanora
2 1999 Dijon 2ème Zaika Tanora
3 2002 Bordeaux 3ème Zaika Tanora : Fanasin’ny Tany
4 2004 Ressins 4è me Zaika Tanora : Jeunes, soyez Témoins du Christ !
5 2006 Ressins 5 ème Zaika Tanora : Amis dans le Christ
6 2008 Nancy 6 ème Zaika Tanora :La messe Source de Vie
7 2011 Bordeaux 7 ème Zaika Tanora : Jeunes malgaches, enracinés et fondés en Christ, affermis dans la Foi
8 2014 Montriond 8 ème Zaika Tanora : Jeunesse – AMOUR – Église
9 2017 Poitiers 9 ème Zaika Tanora : Fier d’être chrétien car le Seigneur fit pour moi des merveilles